Tennis – Histoire et Nouvelles

Melbourne, Londres, Paris et New York ?

 Ce qui relie ces quatre villes ensemble ? Ils sont tous les sites pour les quatre tournois majeurs dans l’un des sports les plus populaires au monde. Que ce soit sur la terre battue, le gazon, tapis ou surface dure : Partout c’est service, topspin, longline, lob, smash – Jeu, set et match ! La balle de tennis rebondit partout ! Tennis n’est pas seulement un des sports de masse les plus pratiqués depuis Roger Federer ou Rafael Nadal.

Dans le jeu un contre un, armé seulement avec une raquette, on essaye de frapper une balle de feutre jaune dans le camp adverse du terrain rectangulaire, dans une manière que l’adversaire ne peut plus la renvoyer. C’est plus difficile grâce à un filet au milieu du terrain qui doit être surmonté. Le terrain de jeu est défini en pieds anglais (1 pi = 0,3048 m) entiers et demis. Le terrain à une longueur de 78 pieds (23,77 m), et pour les matchs simples 27 pieds (8,23 m), pour les doubles 36 pieds (10,97 m) de largeur. Le terrain de jeu est limitée par plusieurs lignes sur le côté et à l’arrière, les lignes dites primaires et latérales. Les lignes marquent le terrain. Si la balle tombe (même partiellement) sur l’une des lignes, elle est encore jouable et régulièrement dans le jeu. La balle peut toucher qu’une seule fois le sol dans chaque moitié de terrain, et il y à plusieurs techniques de frapper pour le rendre le plus difficile à l’adversaire de retourner la balle. Outre les types de frappe de base comme le coup droit ou un revers (avec une main ou deux mains), vous pouvez donner à la balle une torsion ou un effet dans différents angles. Jouer la balle avec un backspin (slice = rotation contre la direction du vol) ou si vous la jouez avec de la force et plate (topspin); en fonction de la qualité du joueur individuel, vous avez l’embarras du choix. Comme joueur de la ligne de base (type Nadal) ou spécialiste du service-volée (marque Boris Becker), dans le tennis, chacun à la capacité de trouver et de développer son jeu.

Au cours des dernières décennies, tennis développait très rapidement. Le jeu est devenu plus rapide et les athlètes sont de plus en plus athlétique. Le début de l’ « Open Era » dans les années 1960 et la commercialisation conséquente ont révolutionné le sport du tennis dans de nombreux domaines et ont contribué à la percée du sport jusqu’ici très exclusif dans les grandes sections de la société. Avant l’Open Era (les tournois ouverts) seulement les amateurs étaient autorisés à participer aux tournois. Depuis les débuts du tennis, seulement les «amateurs» pouvaient participer aux tournois et devenir membres des clubs de tennis. Cette régulation etait aussi valable aux Jeux Olympiques et généralement en tennis jusque 1968. Un amateur etait un athlète idéal qui suivait son sport pas de raison financière, mais seulement pour l’amour du sport. En faite on excludait donc les classes «inférieures» des tournois, parce que seulement un «gentleman» de la classe moyenne ou supérieure pouvait se permettre l’affiliation à un club ou le coût du tournoi.

L’année de tennis est de plus en plus aligné autour des quatre tournois majeurs, les tournois du Grand Chelem. À partir de janvier avec les Australian Open à Melbourne suivi du French Open à Paris au printemps, peu après les balles volent dans l’All England Club de Wimbledon à Londres, où traditionnellement tout les joueurs sont vêtu en blanc et jouent sur le gazon. Le fin d’année est le tournoi du Grand Chelem dans le Big Apple, l’US Open à Flushing Meadows, New York. Auparavant, il y a seulement sept joueurs qui ont gagné chacun des tournois au moins une fois dans la longue histoire du tennis. Fred Perry (1935), Donald Budge (1938), Rod Laver (1962), Roy Emerson (1964), Andre Agassi (1999), Roger Federer (2009) et Rafael Nadal (2010). L’un d’entre eux, un certain Roger Federer à le plus grand total de victoires dans le Grand Chelem de tous les temps sur son palmarès. Le gentleman Suisse à remporté 17 en nombre. Mais Federer ne gagnait pas le «Grand Chelem», tous les quatre grands tournois en un an. Seulement Rod Laver (1962 et 1969) et Donald Budge (1938) l’ont remporté.

L’ATP (Association des professionnels de tennis), comme l’organisation patron de tous les tournois de tennis est nommé, à été fondé en 1972 durant l’US Open par des joueurs actifs. En raison de litiges et problèmes constants des organisations précédents ITF (Fédération internationale de Tennis de gazon) et de la WCT (World Championship Tennis), l’ATP gagnait plus d’influence et un premier jalon de référence etait la création du classement du monde ATP, le premier classement hebdomadaire du tennis moderne. En même temps des joueuses actifs forment au cours du tournoi de Wimbledon en 1973 la WTA (Women’s Tennis Association) avec Billie Jean King comme présidente.

Le tennis n’est pas seulement un sport individuel, ce que peut être reconnu également par l’enthousiasme augmenté pour les matchs doubles. Ici, deux paires s’affrontent (hommes, femmes ou double mixte). Le double est également une compétition pour comparer les pays, connue en tennis masculin comme Coupe Davis et en tennis féminin comme Fed Cup. Ici aussi, il y à une compétition chaque année après laquelle un pays peut s’appeller vainqueur de la Coupe Davis ou Fed Cup. Chaque pays élabore ses meilleurs joueurs et la nation qui joue à domicile peut choisir la surface du jeux, au moins une sorte d’avantage.

En plus de tous ces grands tournois, il y a également plusieurs plus petits, mais non moins important pour gagner des points durant l’année pour le classement mondial. À la fin de l’année 2014 Novak Djokovic de la Serbie etait sur la première place du classement. Avec Kei Nishikori (JPN), Andy Murray (SCO), Stan Wawrinka (SUI), Roger Federer (SUI) et Rafael Nadal (ESP), les meilleurs joueurs du monde suivent. Après le changement de règle pas nouveau, mais toujours d’actualité, que les joueurs doivent défendre leurs points de l’année précédente lors des tournois, ce n’est plus possible de se concentrer seulement sur les Big Four, mais chacun doit se battre pour les points dans des nombreux tournois. Qui peut disputer le numéro un en 2015 au Joker (Novak Djokovic) et se montrer déjà au début de l’année 2015 à Melbourne ?